Bibliocycle, c’est reparti !

Dimanche 18 juin s’ouvrait la 147ème édition de Bibliocycle. Plus de 300 bibliothécaires ont répondu à l’appel. Ils mettront huit jours durant leurs mollets et leurs congés au service de l’advocacy.

Cette année, le comité bibliocycliste a pris le parti d’ouvrir la compétition aux simples amateurs de la petite reine, réduisant drastiquement la difficulté du parcours. « Un signal fort », concède Pierre Cajón, grand favori de cette édition 2017 suite à la blessure de M. Indiana. « Et puis, pour ceux qui restent sur leur faim, le Giro et le Tour de France s’insèrent parfaitement dans le calendrier bibliocyclique ».

Les fous du guidon ont parcouru dimanche les 80 kilomètres qui séparent le lac Léman du Mont Canigou, malgré une traversée des Ardennes rendue périlleuse par un très fort mistral. Lundi matin, ils traversaient la Marne, repiquaient vers Mendes, ralliaient Montluçon par le pont de Bretonne, et concluaient l’étape du jour au sommet du Ventoux. Avec cinq heures et vingt-trois minutes d’avance sur son premier concurrent, Pierre Cajón endossait en hâte le maillot jaune à pois rouges, avant de courir à la rescousse de ses collègues en peine dans la montée finale.

bicycling-1160860_960_720
En 2014, la traversée des Alpes-Atlantiques avait charmé les participants

Mais le plus beau reste à venir. Aujourd’hui, les coureurs sont attendus à Tarare, paisible bourgade au Sud de Menton. Depuis Barcelonnette, ils s’élanceront jeudi en direction de Morgat, contournant le Puit de Sancy par la Tarentaise, puis suivant la Risle jusqu’au cœur du Doubs, d’où ils pourront se laisser aller en roue libre jusqu’à la presqu’île de Crozon. Vendredi, relâche pour tout le monde : les cyclistes s’activeront dans le bourg de Saint-Hilaire-Cusson-la-Valmite, où ils prêcheront la bonne parole bibliothéconomique. Samedi matin, les amoureux du bicycle reprendront la route jusqu’à Ouistreham, passant largement à l’Ouest de La Rochelle pour atteindre Gap en fin d’après-midi. Pour la dernière journée, le peloton s’engagera sur le chemin Stevenson, puis, coupant avant Bourges, remontera la rive Nord du Rhin de Privas au Bessat. Au sortir du bois de Boulogne, il ne restera aux coureurs qu’à parcourir les quelques kilomètres qui séparent Bagnols-Sur-Cèze d’Angers, puis à se laisser glisser jusqu’à Genève, où les attendront les délégations de l’AFB, de la BFn et – évidemment – de l’UBU.

Afin de garantir la bonne tenue de l’événement, le comité tient à rappeler qu’il est fortement déconseillé de courir auprès des coureurs déguisé en Superman, ou d’insister pour que l’un des champions dédicace votre manuel de cotation en pleine ascension. Nous rappelons également aux usagers des bibliothèques représentées que les coureurs ne sont pas en service durant la semaine de l’événement : rien de sert de brandir des pancartes pour réclamer un livre réservé, ni d’inscrire à la craie sur le bitume votre demande de PEB. Pour profiter pleinement du spectacle, n’oubliez pas de vous enduire de crème solaire et de vous garder de l’insolation avec un bob « Enssbi » distribué gratuitement par la caravane de Bibliocycle avant le passage des coureurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :