Créer le bibliothécaire du futur avec le projet EUNUQ 2020

Accroître la rentabilité des professionnels des bibliothèques et améliorer le service rendu à l’usager, tel est l’objectif du projet EUNUQ 2020.

M Prunel, de retour de la LOOSE (Library of Œnology and Ornithology of San-Excel), nous en explique le principe : « Voilà, ce n’est pas compliqué, nous avons remarqué que les bibliothécaires de notre établissement étaient entourés de livres dans leur environnement professionnel, qu’ils avaient parfois la tentation d’en lire, que certains étaient même allés jusqu’à en emprunter. Cette situation crée de la frustration chez certains, c’est intolérable ! La solution nous est venue des États-Unis, avec le projet EUNUQ 2020 (Experimental Unit of Neurological Unpainful Quieting). C’est très simple : pour que les bibliothécaires puissent se consacrer entièrement à leur tâche de gestion des collections et qu’ils n’aient plus la tentation d’ouvrir des livres qui ne leur sont pas destinés, on leur implante une puce dans le cerveau qui bloque leur activité neuro-optique dès qu’ils lisent plus de cinq pages du même ouvrage. L’œil se bloque, impossible d’aller plus loin : les velléités de lecture sont stérilisées à la source. »

Et M. Prunel d’ajouter avec un enthousiasme palpable : « Le bibliothécaire pourra être entouré de milliers d’ouvrages plus attrayants les uns que les autres, grâce au projet EUNUQ 2020 plus aucun danger de transgression, il sera là uniquement pour surveiller, pas pour consommer ! C’est un grand pas en avant pour la dignité de notre corps professionnel. Nous sommes d’ores et déjà en rapport avec la LOOSE pour tester ce dispositif en avant-première sur nos agents. »

Gageons qu’affranchis de certaines curiosités mal placées, les heureux bénéficiaires du projet EUNUQ 2020 pourront témoigner de toute la fertilité dont notre profession est susceptible, dès lors qu’elle ne se mêle pas de ce qui ne la regarde pas !

Publicités

Un commentaire sur “Créer le bibliothécaire du futur avec le projet EUNUQ 2020

Ajouter un commentaire

  1. Steeve Mac Gonell, directeur de la LIPDUB (Ligue Internationale de Protection des Directeurs Unis des Bibliothèques) dit :

    Le projet EUNUQ 2020 risque réellement de castrer la profession de bibliothécaire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :