Des chamois font irruption dans la salle de lecture de la bibliothèque de Sciences

C’est un spectacle atypique qui a surpris les lecteurs de la BU de Sciences vendredi, à 14h21 précises, moment de la journée réservée habituellement à la digestion dans les salles de lectures : l’irruption de trois chamois d’abord dans le hall d’accueil, qui ont poursuivi leur itinéraire dans les salles de consultation. Les animaux sauvages sont arrivés précipitamment, poussés par la peur qu’avait provoquée chez eux une avalanche de neige ; celle-là même qui a emporté le parking réservé aux véhicules des étudiants et le laboratoire de biologie spécialisé dans les recherches sur les épidémies (la dispersion des souches de virus qui en résulte est d’ailleurs une grande perte pour la science). L’université des Beaux-Ubacs est en effet réputée pour être l’institution la plus en altitude de tout l’enseignement supérieur, dans un environnement propice à ces phénomènes naturels, en raison du foncier disponible.

C’est donc l’instinct de survie qui a attiré ces chamois dans les locaux de la bibliothèque, pour échapper à la coulée de neige. Les ruminants sont d’abord restés paniqués devant le bureau des inscriptions avant de sauter par-dessus les tourniquets et de se diriger vers les périodiques. « C’est un comportement scandaleux qui fausse nos statistiques ; on a beau ne pas être familiarisé avec le monde des bibliothèques, cela n’excuse pas d’en ignorer le règlement », s’est plaint M. Prunel, responsable du Service de la Qualité Relationnelle Utilisateur-Bibliothécaire. Déstabilisés par le fonctionnement d’un tableau blanc interactif (TBI), les chamois se sont ensuite dispersés ; l’un d’eux s’est alors approché d’un étudiant pour lécher avec appétit son pain de sel sur la table : une expérience inédite et enrichissante pour plusieurs témoins, tel Théo Phrontizopoulos, étudiant chypriote en Erasmus, qui déclare : « c’est la première fois de ma vie que je vois de telles bestioles  ». La direction rappelle à cette occasion qu’il est strictement interdit aux usagers de la BU de poser leur nourriture sur les tables, y compris les pains de sel, et de nourrir les animaux sauvages dans l’enceinte de la bibliothèque. Les ruminants se sont ensuite rejoints quand le plus jeune, hissé sur une étagère, a poussé un cri de détresse. Celui-ci rassuré, ils sont ensuite sortis calmement par une fenêtre dont la vitre avait été soufflée par l’avalanche

« C’est un événement rare » a précisé le président de l’université, « qui devrait se reproduire de moins en moins à l’avenir. En effet, le printemps revient avec les beaux jours, et le réchauffement climatique, auquel participe activement l’UBU, devrait faire disparaître les chutes de neige dans les prochaines années, en entraînant la migration définitive des chamois vers de plus hauts sommets, voire leur disparition ». Tout vient à point pour qui sait attendre !

Publicités

2 commentaires sur “Des chamois font irruption dans la salle de lecture de la bibliothèque de Sciences

Ajouter un commentaire

  1. Incroyable, je ne pensais pas que d’autres bibliothèques connaissaient de telles situations. Je suis bibliothécaire au SCD de l’université des Côtes-des-Pyrénées, et notre bibliothèque centrale se trouve pile sur un chemin de transhumance. Cela fait un bon nombre d’années maintenant et nous avons appris à gérer la situation ; chaque printemps, les troupeaux de chèvres traversent les salles de lectures sans incident. Peut-être pourriez-vous faire un tour chez nous, pour découvrir notre expertise ?
    A bientôt chers collègues !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :