Une étudiante de médecine foudroie du regard un bibliothécaire qui passait à ses côtés, 15 jours d’ITT

Un nouveau drame, qui vient s’ajouter à ceux trop nombreux qui secouent notre SCD depuis quelques mois. Patrick, magasinier principal 2e classe à la bibliothèque de Médecine, a commis l’erreur de passer en salle de lecture en pleine journée. La sanction ne s’est pas faite attendre : une étudiante de médecine a levé les yeux au premier bruit, l’a repéré puis foudroyé du regard. Conséquence : 15 jours d’ITT pour notre agent, une perte totale de ses facultés motrices pendant plusieurs minutes, de multiples contusions et une altération de ses facultés visuelles sans doute irréversible.

« Erreur incompréhensible » pour les uns, «faute professionnelle » pour les autres, les qualificatifs ne manquent pas pour juger le geste de Patrick. « Tout le monde sait qu’il est suicidaire de s’aventurer en salle de lecture en pleine journée. Nous avons clairement spécifié à nos agents qu’il ne fallait ni ranger de documents, ni parcourir les espaces pendant les horaires d’ouverture. Et bien évidemment ne jamais parler quoiqu’il arrive » rappelle Mme Chanssignon, notre directrice.

woman-975339_640
No pasaran

Un nouveau drame, qui vient s’ajouter à ceux trop nombreux qui secouent notre SCD depuis quelques mois. Patrick, magasinier principal 2e classe à la bibliothèque de Médecine, a commis l’erreur de passer en salle de lecture en pleine journée. La sanction ne s’est pas faite attendre : une étudiante de médecine a levé les yeux au premier bruit, l’a repéré puis foudroyé du regard. Conséquence : 15 jours d’ITT pour notre agent, une perte totale de ses facultés motrices pendant plusieurs minutes, de multiples contusions et une altération de ses facultés visuelles sans doute irréversible.

« Erreur incompréhensible » pour les uns, «faute professionnelle » pour les autres, les qualificatifs ne manquent pas pour juger le geste de Patrick. « Tout le monde sait qu’il est suicidaire de s’aventurer en salle de lecture en pleine journée. Nous avons clairement spécifié à nos agents qu’il ne fallait ni ranger de documents, ni parcourir les espaces pendant les horaires d’ouverture. Et bien évidemment ne jamais parler quoiqu’il arrive » rappelle Mme Chanssignon, notre directrice.

« Nos étudiants de médecine ne tolèrent pas le moindre bruit. De plus, leur parfaite connaissance du corps humain leur permet de détruire en quelques secondes quiconque les dérangerait. La dernière fois que quelqu’un s’est permis d’éternuer, ça s’est terminé en bagarre général » précise-t-elle.

Patrick, quant à lui, se remet doucement de son traumatisme. « Je ne sais pas ce qui m’a pris. J’étais en retard pour une réunion, et plutôt que de faire un détour de 15 minutes par l’extérieur, j’ai préféré passer par la salle de lecture. Je ne recommencerai pas, c’est certain » déclare le principal intéressé.

Publicités

Un commentaire sur “Une étudiante de médecine foudroie du regard un bibliothécaire qui passait à ses côtés, 15 jours d’ITT

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :