[Brève] Une pensée pour Etienne

Le 2 février, Etienne prenait un aller simple pour Damas en Syrie. Un atelier d’idéation l’avait convaincu qu’une poignée de Carambars et quelques post-it auraient raison du conflit qui ravage ce pays depuis maintenant six ans.

Hier, un communiqué de l’organisation terroriste Deash annonçait sa capture près de Palmyre. Le document expose les conditions de sa libération, telles que formulées par ses ravisseurs : « l’abandon des méthodes de travail innovantes en bibliothèque […] et le vote de crédits fléchés pour l’acquisition d’un fonds dédié aux bombes artisanales dans chaque BU de France ».

Le président de l’Association Française des Bibliothèques (AFB) a immédiatement réagi en condamnant un « esprit très peu co-working, qui nous renvoie à l’âge sombre de la bibliothéconomie ». « Nous ne négocierons pas avec les terrorustres ! », a pour sa part tweeté M. Saba, président de l’UBU, avec le sens de la formule qu’on lui connait.

Les agents du SCD adressent toute leur sympathie aux proches d’Etienne. Un livre de condoléances est d’ors et déjà disponible à l’accueil de la bibliothèque centrale pour ceux qui souhaiteraient témoigner leur amitié à sa famille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :