BU de droit : le hamster court toujours

Dans notre brève du 19 janvier dernier, nous vous informions de la présence de hamsters d’Alsace à la bibliothèque universitaire de Droit.

La Convention européenne de protection des rongeurs nous interdisant de les déloger des rayonnages durant leur période de reproduction, nous ne pouvons que constater l’étendue des dégâts : les étagères du département de Droit constitutionnel, dont les livres ont été réduits en charpies, grouillent sous les petites boules de poils nées des amours hivernales d’un couple de hamster.

Les équipes du SCD, toujours réactives, ont commencé par revoir à la hausse les budgets d’acquisition des ressources numériques. Nous rappelons aux étudiants en droit que la base Dollaz, accessible depuis le site web de la bibliothèque (onglet « Documentation », rubrique « Exotique », sous-rubrique « Ça vaut pourtant bien le papier »), n’est pas encore affectée par l’invasion de ces nuisibles. Ils peuvent s’y reporter pour la réalisation d’éventuels travaux dans le cadre d’éventuels cours.

Mme Chanssignon ajoute quelques recommandations très importantes pour limiter les risques de contagion.

En premier lieu, veillez à bien vérifier vos documents avant de réaliser vos prêts et vos retours. Un hamster pourrait avoir trouvé refuge entre deux pages (voir photo), et partant contaminer de nouveaux rayons.

De même, avant de reposer un ouvrage, pensez à vérifier que la queue d’un rongeur ne traine pas sur l’étagère. Selon les termes de la Convention, toute personne ayant volontairement ou accidentellement blessé un hamster d’Alsace est susceptible d’être poursuivie par la Cour de Justice de l’Europe.

Enfin, si vous ressentez l’envie subite de dévorer un livre, vous pourriez avoir été contaminé par la morsure d’un hamster lors de votre dernier passage dans notre BU. Prenez du repos, jouez à des jeux vidéos et buvez du Coca battu. Si le symptôme persiste plus de trois jours, adressez-vous au service d’urgences le plus proche.

Publicités

5 commentaires sur “BU de droit : le hamster court toujours

Ajouter un commentaire

  1. Je suis scandalisée par le ton de cet article où l’auteur fait preuve d’une partialité insensible et irresponsable : comment peut-on qualifier le hamster d’Alsace de « nuisible » (sic) ? Et que dire de la prétendue « contamination » : confondrait-on ce rongeur avec des champignons ? Voilà un amalgame qui montre les réelles intentions de cet article : créer des BU sans âme, car vraiment, le hamster d’Alsace en apporte une.
    Il serait temps désormais de saisir cette colonie comme une opportunité pour l’action des bibliothèques universitaires en faveur de la biodiversité, et l’insertion de celle-ci au sein de nos établissements. Et je voudrais faire remarquer à tous les ennemis de la nature que le hamster s’occupe tout seul du désherbage des collections, ce qui enlève une charge de travail considérable aux bibliothécaires qui peuvent ainsi se recentrer sur le coeur du métier.
    La hamster d’Alsace est une chance pour les collections de droit. A nous de jouer pour qu’il trouve un biotope favorable dans les autres départements !

    Judith Prévère,
    Référente écologie et environnement de l’UBU.

    J'aime

  2. Bonjour,
    Merci pour votre message.
    Nous entendons vos arguments et nous réjouissons de voir un membre du personnel non-bibliothécaire s’intéresser aux enjeux bibliothéconomiques de cette invasion.
    Sachez tout d’abord que nul rongeur n’a été maltraité par nos agents. Le SCD est très attaché au respect de la législation européenne et respecte les termes de la Convention pour la protection des rongeurs.
    En revanche, il nous faut signaler que plusieurs agents ont été maltraités par certains hamsters de la colonie. Rappelons ici que Michel, magasinier principal de seconde classe, a perdu deux phalanges lors d’une banale opération de remise en rayon de documents, sectionnées par les dents acérées d’une jeune « marmotte de Strasbourg ».
    Notre directrice est prête à vous rencontrer pour discuter d’une action commune pour le bien-être des hamsters et des lecteurs. Nous sommes certains qu’un esprit de concertation sincère viendra à bout de nos divergences de points de vue.
    Soyez assurée, Madame, de l’extrêmement haute considération etc. etc.
    A votre service,
    Les bibliothécaires de l’UBU

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :